dimanche 31 octobre 2010

Un scientifique-industriel au cheminement étonnant, de milliardaire à detenu

From The New York Times:

ImClone Ex-Chief Embarks on New Biotech Venture

Not yet two years after serving time for insider trading, Samuel Waksal is again making deals.

http://nyti.ms/am0x7i

Un débat sur le concept de science citoyenne

Bref débat sur la science citoyenne
Le bref débat qui suit a eu lieu par courriel, à la suite de la chronique « Les années-lumière » du 10 octobre 2010, où, en entrevue, Yves Gingras, historien et sociologue des sciences de l’UQAM, a abordé et critiqué la notion de « science citoyenne ». Les deux autres interlocuteurs sont Lucien Roy, enseignant retraité de physique et d’informatique (Coll. de Rimouski), et Jean-Claude Simard, enseignant retraité de philosophie (Coll. de Rimouski) et actif d’histoire des sciences (UQAR).
Bonjour Yves,
J'ai écouté récemment avec grand intérêt ta chronique, à l'émission « Les années-lumière » du 10 octobre dernier, sur le thème de la science citoyenne. J'apprécie toujours tes prises de position bien senties, documentées et bien argumentées. Je partage aussi ton avis sur le terme Citizen Science, qui, aux USA, désigne la place faite aux citoyens dans certaines activités scientifiques.
Cependant, je serais en désaccord avec toi quant au traitement que tu fais subir au qualificatif « citoyenne » accolé à la science par certains groupes ou organismes, du moins au Québec. L'association du qualificatif « citoyenne » avec d'autres comme « aryenne » et « prolétarienne » ne me semble pas fondée, voire gratuite et, pour tout dire, un peu choquante.

Exposition « Sciences et curiosités à la Cour de Versailles » du 26 octobre 2010 au 27 février 2011


Exposition qui met en lumière les relations entre la science et le pouvoir à une autre époque.
http://www.sciences.chateauversailles.fr/index.php?lang=fr

Les Cahiers de Science & Vie y consacrent leur numéro d'octobre 2010.
http://www.relay.fr/indexFlash.php#familles/actualites/247-cahiers-de-science-et-vie-les

"Voici une exposition qui révèle une nouvelle image de Versailles, une image inattendue : celle d’un lieu où la présence des sciences et des savants s’est manifestée sous les formes les plus diverses : expérience de l’électricité dans la galerie des Glaces, construction de la Machine de Marly sur les rives de la Seine, démonstration de l’énergie solaire avec le Miroir ardent... Et ceci grâce au témoignage d’œuvres et d’instruments des anciennes collections royales, réalisations spectaculaires de beauté et d’intelligence, qui sont rassemblés pour la première fois dans cette exposition.

C’est depuis Versailles que la tutelle sur les sciences s’exerce. Sous l’impulsion de Jean-Baptiste Colbert, « Premier ministre » de Louis XIV, le pouvoir royal prend conscience des enjeux de la recherche scientifique. En 1666, la fondation de l’Académie des Sciences par Colbert instaure un nouveau contrat entre le pouvoir et les savants. Nombre d’entre eux, parmi les plus renommés, fréquentent la Cour, de façon assidue en tant que précepteurs des princes, officiers de santé, ingénieurs aux armées... Sous les yeux du Roi, les physiciens Benjamin Franklin et l’abbé Nollet confrontent leurs théories, les encyclopédistes Diderot et d’Alembert se retrouvent au Château dans l’entresol du docteur Quesnay, médecin de Madame de Pompadour, favorite de Louis XV. Et certains courtisans s’affirment comme de réels experts..."

vendredi 29 octobre 2010

Le pouvoir et la responsabilité des revues scientifiques




Un article sur un aspect des relations complexes entre les chercheurs et l'industrie




Bad Science

http://www.badscience.net/

Un livre de Ben Goldacre.

Le Monde.fr: Accord "historique" pour protéger la biodiversité de la planète

"Accord "historique" pour protéger la biodiversité de la planète"

LE MONDE | 29.10.10 | 22:21

Les délégués de près de 190 pays, réunis sous l'égide des Nations unies, sont parvenus, vendredi, à un accord sur un plan de préservation de la biodiversité.
Une espèce d'amphibien sur trois, plus d'un oiseau sur huit, plus d'un mammifère sur cinq, sont menacés d'extinction au niveau mondial, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Pays du Nord et du Sud, réunis sous l'égide des Nations unies, sont parvenus, vendredi 29 octobre, à un accord sans précédent sur un plan de préservation de la biodiversité. A l'issue de deux semaines d'intenses négociations, les représentants de près de cent quatre-vingt-dix pays à l'exception notable des Etats-Unis, qui n'ont jamais ratifié la Convention sur la diversité biologique (CBD) ont adopté un plan stratégique pour 2020 fixant vingt objectifs pour protéger la nature et freiner le rythme alarmant de disparition des espèces.

Parmi ces objectifs, l'augmentation sensible des aires protégées de la planète. Elles représentent actuellement 13 % de la surface totale des terres et un peu moins de 1 % de la surface totale des océans : un compromis a été trouvé pour un objectif 2020 de 17 % pour les terres et 10 % pour les mers. Les délégués ont également adopté un protocole sur le partage des bénéfices tirés par les industries de la pharmacie et des cosmétiques des ressources génétiques issues des nombreuses espèces (animaux, plantes, micro-organismes) présentes dans les pays du Sud, ce qui pourrait rapporter des milliards de dollars aux pays émergents.

Négocié depuis huit ans, ce protocole ABS (accès et partage des avantages) était réclamé à cor et à cri par les pays du Sud. Le Brésil, qui abrite la plus grande partie de l'immense bassin amazonien, où vit 10 % de la totalité des espèces connues de la planète, avait insisté sur la nécessité d'arriver à un accord sur un partage équitable des ressources.

Un projet de recherche novateur croisant alphabétisation des adultes et éducation relative à l’environnement


Une approche très intéressante de liaison recherche - société civile et citoyen développée par des chercheuses de l'Université de Sherbrooke.

http://www.usherbrooke.ca/environnement/accueil/babillard/babillard-details/article/13458/

jeudi 28 octobre 2010

L'économie du savoir dans les politiques publiques françaises

Ce rapport, connu sous la dénomination de « Jaune budgétaire », est l'annexe au projet de Loi de finances pour 2011. Il présente en détail les orientations et les mesures relatives à la recherche et l'innovation en France. La révision générale des politiques publiques menée au Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche accompagne la mise en oeuvre des grandes politiques de recherche et d’enseignement supérieur en poursuivant quatre objectifs : La mise en cohérence de la stratégie, des moyens, de la qualité et de la visibilité de l’offre des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de recherche; la rationalisation des fonctions support et de soutien des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de recherche; l’amélioration de la valorisation de la recherche et le renforcement des partenariats entre les entreprises et les acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur; l’amélioration du pilotage stratégique de l’enseignement supérieur et de la recherche par le ministère et les organismes de contrôle et d’évaluation.

On peut remarquer que le partenariat avec l'industrie n'est qu'un objectif parmi 4 et que la recherche publique et les universités occupent les trois autres.

http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2011/pap/p

Rapport du Conseil des académies canadiennes sur l'intégrité de la recherche

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) a rendu public, le 21 octobre dernier, le rapport du comité de 14 experts sur l'intégrité en recherche. Ce rapport constitue une évaluation indépendante, fondée sur des données probantes, de l’intégrité en recherche au Canada. Le comité, présidé par Paul Davenport, Ph. D., ancien président de l’Université Western Ontario, a conclu que les parties prenantes des activités de recherche (chercheurs, bailleurs de fonds et établissements) doivent joindre leurs efforts pour renforcer les pratiques d’intégrité en recherche. La concurrence accrue pour obtenir des fonds, les partenariats complexes de recherche pluridisciplinaire, ainsi que le nombre croissant de chercheurs qui obtiennent des fonds de sources publiques et privées, rendent plus difficile l’imposition d’un ensemble universel de pratiques d’intégrité en recherche. Le comité donne une définition de l’intégrité en recherche, énumère cinq valeurs centrales et énonce 11 principes fondamentaux applicables à tous les acteurs du milieu de la recherche. Le comité propose aussi la création d'un Conseil canadien pour l’intégrité en recherche (CCIR), dont le mandat serait de favoriser les pratiques d’intégrité en recherche et d’apporter son soutien à tous les intervenants du milieu de la recherche.

Principes pour améliorer l'accès aux résultats de la recherche au sein des trois organismes subventionnaires fédéraux

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) s’engagent à élaborer une approche commune dans le but d’améliorer l’accès aux résultats de la recherche financée par des fonds publics conformément aux méthodes, aux normes et aux politiques en matière de financement et d’exécution de la recherche qui sont reconnues à l’échelle internationale. Ainsi, les principes suivants guideront les organismes : faire avancer les connaissances, réduire le chevauchement dans la recherche, maximiser les retombées de la recherche et faire connaître les réalisations des chercheurs.

Maximiser les retombées de la recherche

Les résultats de la recherche financée par des fonds publics doivent être aussi accessibles que possible de façon à en maximiser les bienfaits économiques, sociaux, culturels et en santé pour la population canadienne.

http://www.science.gc.ca/default.asp?Lang=Fr&n=9990CB6B-1

11,7 milliards en science et technologie en 2010-2011 au fédéral

Les dépenses de l’administration publique fédérale en science et technologie devraient être de 11,7 milliards de dollars pendant l’exercice 2010-2011. Les frais en science et technologie se composent de dépenses en recherche et développement, de même qu’en activités scientifiques connexes. En 2010-2011, le gouvernement fédéral du Canada compte débourser 7,4 milliards de dollars en recherche et développement. Les activités scientifiques connexes, qui recevront 4,3 milliards de dollars, comprennent le rassemblement, le traitement et l’analyse de données, les services de renseignements, les services de musée, des études de faisabilité et d’orientation ainsi que l’aide à l’éducation.


Création de cinq nouveaux centres collégiaux de transfert technologique

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation annoncent la création de cinq nouveaux centres collégiaux de transfert technologique avec une contribution financière de 3 millions de dollars. Ce sont le Centre de solutions technologiques en orthèses et prothèses, affilié au Collège Mérici; le Centre de transfert de technologie dans le secteur de l’habillement, affilié au Cégep Marie-Victorin; le Centre de recherche sur l’inclusion scolaire et professionnelle des étudiantes et étudiants en situation de handicap, affilié au Collège Dawson et au Cégep du Vieux-Montréal; le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable, affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles; le Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté, affilié au Cégep de Rosemont.

Grande-Bretagne: National Co-ordinating Centre for Public Engagement

Un organisme qui valorise l'"implication publique" des universités. Un colloque est prévu pour bientôt.

Home | National Co-ordinating Centre for Public Engagement

mercredi 27 octobre 2010

Dénonciation de l'impact de l'industrie pharmaceutique sur la recherche biomédicale dans le Journal of American Medical Association

Un éditorial percutant sur l'impact de l'industrie pharmaceutique sur la recherche biomédicale et la pratique médicale.

The profession of medicine, in every aspect—clinical, education, and research—has been inundated with profound influence from the pharmaceutical and medical device industries. This has occurred because physicians have allowed it to happen, and it is time to stop.

JAMA -- Impugning the Integrity of Medical Science: The Adverse Effects of Industry Influence, April 16, 2008, DeAngelis and Fontanarosa 299 (15): 1833

Voir aussi: Time for the Medical Profession to Act. New Policies Needed Now on Interactions Between Pharmaceutical Companies and Physicians

Les objets de recherche ignorés ou écartés

"Undone Science: Charting Social Movement and Civil Society Challenges to Research Agenda Setting"
Scott Frickel, Sahra Gibbon, Jeff Howard, Joanna Kempner, Gwen Ottinger,David J. Hess
Revue Science, Technology and Human Values, 2010, vol. 35 no. 4 444-473 .
Résumé:
‘‘Undone science’’ refers to areas of research that are left unfunded, incomplete, or generally ignored but that social movements or civil society organizations often identify as worthy of more research. This study mobilizes four recent studies to further elaborate the concept of undone science as it relates to the political construction of research agendas. Using these cases, we develop the argument that undone science is part of a broader politics of knowledge, wherein multiple and competing groups struggle over the construction and implementation of alternative research agendas. Overall, the study demonstrates the analytic potential of the concept of undone science to deepen understanding of the systematic nonproduction of knowledge in the institutional matrix of state, industry, and social movements that is characteristic of recent calls for a ‘‘new political sociology of science.

Undone Science: Charting Social Movement and Civil Society Challenges to Research Agenda Setting — Science Technology Human Values

Une étude importante: Pharmaceutical industry sponsorship and research outcome and quality

Une étude du British Medical Journal qui montre les effets des commanditaires sur les résultats de la recherche. Les textes proposés en complément, ainsi que les réponses à cet article sont très intéressants.

Pharmaceutical industry sponsorship and research outcome and quality: systematic review -- Lexchin et al. 326 (7400): 1167 -- bmj.com

mardi 26 octobre 2010

Des forums Science, recherche et société en France

Des forums Science, recherche et société organisés en France par le journal Le Monde et la revue La recherche.

Forum Science, Recherche et Société

Shiv Chopra, lanceur d'alerte contre Santé Canada en 2004 et toujours actif

Shiv Chopra is a former government scientist who knows all-too-well about the perils of speaking his mind. He was a microbiologist at Health Canada. He was fired in 2004, after he publicly condemned the government for pressuring scientists to approve various veterinary drugs (made by Monsanto). Health Canada denies that this was the reason for his dismissal. Shiv Chopra's most recent book is Corrupt to the Core: Memoirs of a Health Canada Whistleblower. He was in Ottawa.

Scientists to fight Health Canada firings - CTV News

Voir aussi le film "Le monde selon Monsanto" et cette entrevue récente.

Symphony of Science : parler de la science en musique

Un projet original pour communiquer la science.

http://www.symphonyofscience.com./index.html

lundi 25 octobre 2010

Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes

La 2e Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes s’est déroulée à Montréal du 20 au 22 octobre. Le discours prédominant était celui d’une science au service du développement économique. Les relations entre universités et industries y étaient généralement dépeintes favorablement. La compétition et la valorisation de l’excellence étaient identifiées comme ingrédients de la réussite. http://www.cspc2010.ca/

Quelques voix discordantes se sont toutefois élevées. Notamment, celle de Marc-André Gagnon, professeur à la Carleton University. Sa présentation remettait en question le bien-fondé des investissements publics dans l’industrie pharmaceutique. Selon ses analyses, les coûts de ces investissements sont beaucoup plus élevés que leurs retombées. Amir Khadir, député à l’Assemblée nationale du Québec et médecin, a rappelé l’importance de la réflexion sur la finalité des sciences. Jonathan Fishbein, Ingénieurs Sans Frontières Canada, et Govind Gopakumar, professeur à l’Université Concordia, ont traité de la nécessité et des moyens de développer l’engagement social des ingénieurs. Murray Rudd, de l’University of York, a présenté une approche permettant de faire le lien entre recherche et politiques en conservation de la biodiversité : soit la consultation des acteurs pour faire émerger des questions de recherche. Gunilla Oberg, directrice de l’Institute for Resources, Environment, and Sustainability, a traité de l’importance pour les scientifiques de réfléchir à la science et d’être en interaction avec la société.

Marc-André Gagnon : http://www2.carleton.ca/sppa/faculty-staff/marc-andre-gagnon/

Amir Khadir : http://www.quebecsolidaire.net/amir

Ingénieurs Sans Frontières : http://www.ewb.ca/fr/index.html

Govind Gopakumar : http://users.encs.concordia.ca/~govind/

Murray Rudd : http://www.york.ac.uk/environment/our-staff/murray-rudd/

Gunilla Ober : http://www.ires.ubc.ca/gunilla_oberg/

I Hate Your Paper - The Scientist - Magazine of the Life Sciences

Un article sur l'évaluation par les pairs des articles scientifiques, qui a eu beaucoup d'impact à sa parution I Hate Your Paper - The Scientist - Magazine of the Life Sciences.

En voici un commentaire.

Why Science Journals Need to Move to Online Only Publishing

Réflexion pertinente sur les contraintes imposées aux chercheurs par les revues scientifiques.

Why Science Journals Need to Move to Online Only Publishing : Mike the Mad Biologist

La plateforme ScienceBlogs

Une plateforme de blogueurs de science, appartenant à un groupe médiatique.


Science is driving our conversation unlike ever before.

From climate change to intelligent design, HIV/AIDS to stem cells, science education to space exploration, science is figuring prominently in our discussions of politics, religion, philosophy, business and the arts. New insights and discoveries in neuroscience, theoretical physics and genetics are revolutionizing our understanding of who are are, where we come from and where we're heading. Launched in January 2006, ScienceBlogs is a portal to this global dialogue, a digital science salon featuring the leading bloggers from a wide array of scientific disciplines. Today, ScienceBlogs is the largest online community dedicated to science.

We believe in providing our bloggers with the freedom to exercise their own editorial and creative instincts. We do not edit their work and we do not tell them what to write about.

We have selected our 80+ bloggers based on their originality, insight, talent, and dedication and how we think they would contribute to the discussion at ScienceBlogs. Our role, as we see it, is to create and continue to improve this forum for discussion, and to ensure that the rich dialogue that takes place at ScienceBlogs resonates outside the blogosphere.

ScienceBlogs is very much an experiment in science communication, and being first also means being first to encounter unforeseen obstacles. We are learning as we go (and as goes the blogosphere) and appreciate your understanding and patience.

ScienceBlogs was created by Seed Media Group. We believe that science literacy is a pre-condition for progress in the 21st century. At a time when public interest in science is high but public understanding of science remains weak, we have set out to create innovative media ventures to improve science literacy and to advance global science culture. To learn more about what we do and why we do it, please visit seedmediagroup.com.

Advertise on the ScienceBlogs Network

ScienceBlogs is the latest venture of Seed Media Group. We partner with forward-thinking brands to communicate their innovations to our fast-growing audience of influencers. Visit seedmediagroup.com/advertise to learn more.

Blog With Us

ScienceBlogs is always interested in bringing new contributors into our community. If you're interested in blogging with us, please fill out our application, and we'll be in touch.



ScienceBlogs : About

Le volet Science et société de l'ACFAS

La mission de l’Association francophone pour le savoir - Acfas s’énonce actuellement comme suit :

L’ACFAS a pour mission de promouvoir le développement de la recherche et de la culture scientifique, en contribuant à la diffusion et à la valorisation des connaissances et des méthodes scientifiques, en vue d’améliorer la qualité de la vie en société. L’ACFAS vise également les objectifs spécifiques suivants :

• Promouvoir et soutenir la relève scientifique
• Défendre la pertinence de la recherche et de l’activité scientifique au sein de la société.
• Soutenir un dialogue Science et Société


Pour ce dernier volet, l'ACFAS a lancé quelques pages participatives sur les idées, les organisations et les pratiques du dialogue Science-société.

Acfas | Science Société

Lancement du blogue OwniScience

Un nouveau blogue français "pour porter la discussion citoyenne autour des sciences et techniques et les points de vue des chercheurs et médiateurs des sciences souvent absents des média français. "

Pourquoi OwniSciences ? » Article » OWNI, Digital Journalism

Communiqué de presse sur l'investissement de 27,5 M$ en génomique

Le communiqué de presse qui annonce l'investissement du gouvernement québécois en génomique. Ce texte fait le lien avec la politique scientifique et "génétique" du Québec. Un débat public n'est pas prévu pour demain...

Le ministre Clément Gignac et Génome Québec annoncent les projets retenus dans le cadre d'un investissement de 27,5 M$ en génomique

Cogitamus, par Bruno LATOUR, 2010

Un nouveau livre de Bruno Latour, qui "vulgarise" ses travaux sur les liens entre science, humanités, technique et politique.

Cogitamus - Bruno LATOUR - Éditions la découverte

Medicine 2.0: Social Networking, Collaboration, Participation, Apomediation, and Openness

Une revue et un programme de recherche qui envisagent le web 2.0 comme faisant partie de la réalité médicale. Un des thèmes est la participation des patients.

Medicine 2.0: Social Networking, Collaboration, Participation, Apomediation, and Openness | Eysenbach | Journal of Medical Internet Research

Un panel de citoyens en Corée sur les tests génétiques

Une expérience très intéressante, qui ressemble à Délibensemble, la méthode électronique de délibération sur laquelle je travaille.

The Establishment of an Ethical Guideline for Genetic Testing Through Citizen Consensus via the Internet in Taiwan | Lin | Journal of Medical Internet Research

dimanche 24 octobre 2010

Rendez-vous du savoir - Accueil

Un nouveau concours de "chercheurs étoiles", parrainé par Desjardins, la ville de Montréal et autres organismes de développement économique de Montréal. Il est intéressant de lire les critères de sélection des gagnants et les données présentées sur la science québécoise. L'avenir dira s'il s'agit d'une initiative qui nourrira la responsabilité sociale des chercheurs montréalais ou d'un geste parmi bien d'autres pour réaffirmer dans l'unanimité et la bonne humeur les bienfaits du mariage science-industrie.

Rendez-vous du savoir - Accueil

Interview avec Lars Klüver, Danish Board of Technology

Entrevue sur les enjeux "science et démocratie" du présent, avec un membre d'un organisme pionnier dans le domaine de la démocratie scientifique au Danemark.

http://www.sdwf-fmsd.org/spip.php?article550

samedi 23 octobre 2010

Bibliothèques Sans Frontières

Un beau projet d'accès universel au savoir.

http://www.bibliosansfrontieres.org/index.php?option=com_content&view=frontpage&Itemid=1

La fondation James Randi, un pilier du combat contre l'irrationnel

Le travail de cette Fondation rappelle l'importance de la culture
scientifique dans la Cité, contre les marchands de superstitions. Mais
comment susciter en même temps un scepticisme critique à l'égard de
la science officielle, parfois tout aussi frauduleuse ou menteuse,
mais avec la bonne rhetorique et le bon statut social?

http://hosted.verticalresponse.com/775199/57a7195958/1470562745/0a4c32354b/

Sense About Science

Une organisation de la société civile britannique qui lutte contre les "fausses croyances", mais qui est proche de l'industrie, comme l'explique le commentaire fait par Denis Bégin à ce message (merci!).

http://www.senseaboutscience.org.uk/

The Beagle Project Blog: de la science en ligne

http://thebeagleproject.blogspot.com/

Pharyngula

Un blogue d'un chercheur luttant contre les théories creationnistes
aux Etats-Unis, qui ne sont pas de la science citoyenne, mais de
l'idéologie.
http://scienceblogs.com/pharyngula/

La fondation Richard Dawkins

Une fondation anglaise dont la mission est la suivante:
To support scientific education, critical thinking and evidence-based understanding of the natural world in the quest to overcome religious fundamentalism, superstition, intolerance and human suffering.

http://richarddawkins.net/

vendredi 22 octobre 2010

Judge rejects Ken Cuccinelli's probe of U-Va. global warming records

Un exemple des relations complexes entre sciences et politique... Ou comment différencier la demande de transparence et de démocratisation des tentatives de manipulations partisanes.

RICHMOND -- A Virginia judge on Monday dismissed a civil subpoena issued by Attorney General Ken Cuccinelli II to the University of Virginia that had sought documents related to the work of a global warming scientist and former university professor.





Les Québécois paieraient leurs médicaments trop cher

http://www.journalmetro.com/linfo/article/669464--les-quebecois-paieraient-leurs-medicaments-trop-cher

Voir aussi sur le site de l'Union des consommateurs
http://consommateur.qc.ca/union-des-consommateurs/docu/sante/JourneeEtudeRx_programme.pdf

Le coût des médicaments a explosé au Québec en raison d’un contrôle des coûts insuffisant de la part du gouvernement selon l’Union des consommateurs L’Union propose un régime public universel d’assurance médicaments

Les Québécois sont les champions de la consommation des médicaments au Canada, selon ce que révélait jeudi l’Union des consommateurs. Malheureusement pour eux, la Belle province détiendrait aussi le pire bilan en terme d’explosion des coûts des médicaments au pays. Pour corriger la situation, l’Union des consommateurs propose de mettre sur pied un régime public universel d’assurance médicaments.

Cette avenue a été évoquée jeudi, au terme d’une journée d’étude sur le contrôle du coût des médicaments organisée par l’Union des consommateurs. Selon l’organisation, un régime public universel permettrait aux Québécois de profiter d’économies de l’ordre de 43 %. «La France, le Royaume-Uni, la Suède et la Nouvelle-Zélande ont mis sur pied des régimes publics universels d’assurance médicaments et les résultats sont impressionnants, a indiqué l’analyste des politiques de santé à l’Union des consommateurs, Isabelle Gibeau. Dans ces pays, la croissance des prix des médicaments est de deux à trois fois inférieure à celle qui prévaut ici.»

Une étude du Centre canadien de politiques alternatives et de l'Institut de recherche et d"informations socio-économiques (IRIS), publiée en septembre, avait conclu qu’un régime public universel d'assurance médicaments permettrait aux Canadiens d'économiser près de 11 G$. Une lettre, signée par 137 organismes, a été remise jeudi à Amir Khadir. Le député de Québec solidaire doit la livrer au ministre de la Santé, Yves Bolduc, la semaine prochaine. Il s’agira alors de la première prise de contact entre le ministre et l’Union des consommateurs sur le sujet du contrôle des coûts des médicaments.

White House Science Office Sued Over 'Scientific Integrity' Docs


The White House’s Office of Science and Technology Policy (OSTP) is in court over its failure so far to put forward recommendations to ensure scientific integrity in government.

It’s a discouraging development in a process that began with the rosy hopes raised by Barack Obama’s March 2009 memo promising to put sound science at the center of government policy-making.


http://news.sciencemag.org/scienceinsider/2010/10/white-house-science-office-sued.html?ref=wp

mardi 19 octobre 2010

Yaffle, dans la lignée des "Boutiques de sciences"

http://www.yaffle.ca/
http://v1.theglobeandmail.com/servlet/story/LAC.20100102.YAFFLE02ART2045/TPStory/?query=Companies

Dans la lignée des "Boutiques de sciences" : un moteur de recherche pour mettre en relation universitaires et grand public mis en plance par la Memorial University de Terre-Neuve.

"Our sole purpose in life is to make connections," says Memorial's David Yetman, who got the Yaffle project up and running earlier this year. "A lot of people are saying we give you all this money, what are you really doing that benefits our society?" The new website - http://www.yaffle.ca - allows anyone to search for the university's latest findings on a given topic and to post a call for research help. So far, the site has fostered an oral history project, led foreign graduate students to Memorial and prompted several inquiries from governments and industry for joint projects.

Great-Britain: Science cuts 'less than feared'

Dans cet article, la science est définie comme un marché très
compétitif... Par des chercheurs.

** Science cuts 'less than feared' **
The UK's core civil science budget will be cut in by less than 10%
over the next four years, BBC News understands.
< http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-11579949 >

sciencepublique.ca - La science qui vous protège

Une initiative syndicale extrêmement pertinente de la part des scientifiques travaillant dans la fonction publique fédérale, à suivre de près.

sciencepublique.ca - La science qui vous protège

Voici un texte du Globe and Mail à ce sujet.

Voici ce qu'en dit le journaliste Guillaume Bourgault-Côté, dans Le Devoir (19 octobre)
http://www.ledevoir.com/politique/canada/298329/les-scientifiques-federaux-contre-attaquent-sur-le-web
*

Les scientifiques fédéraux contre-attaquent sur le Web
Guillaume Bourgault-Côté 19 octobre 2010 Canada

Ottawa — Parce qu'il sent que le gouvernement conservateur néglige la science, et aussi parce que les communications entre les scientifiques et la presse sont de plus en plus restreintes, le syndicat qui représente les scientifiques du gouvernement fédéral a lancé hier un site Internet qui vise la revalorisation de la science publique.

«La récente décision d'abolir le questionnaire détaillé obligatoire du recensement s'ajoute à la tendance inquiétante à s'écarter des politiques fondées sur des données probantes», a indiqué hier la direction de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui représente 23 000 fonctionnaires scientifiques.

«Des règles contraignantes limitent l'accès des médias et du public aux scientifiques, alors que des compressions budgétaires dans les domaines de la recherche et des contrôles réduisent la capacité du Canada de s'occuper des menaces sérieuses», affirme-t-on pour justifier la création de ce «centre d'information et d'action».

Le site sciencepublique.ca présente des entrevues avec des scientifiques qui expliquent l'importance de la science publique dans la vie courante. Il recense aussi des publications et des études portant sur plusieurs thèmes (les changements climatiques, l'agriculture, la salubrité des aliments...), sans oublier une liste d'articles journalistiques déplorant le musellement des scientifiques.

À Ottawa, au moins deux ministères imposent des règles strictes à leurs scientifiques pour les empêcher de répondre aux questions des médias. À Environnement Canada, une politique de communication adoptée en 2008 interdit ainsi aux scientifiques de répondre directement aux appels des journalistes. Si le service de communication leur donne la permission de faire une entrevue, les réponses doivent être soumises pour approbation.

Aux Ressources naturelles, toute demande média doit être approuvée par le directeur des communications du ministre, sans exception.

lundi 18 octobre 2010

YouTube - Science 2.0: The Design Science of Collaboration

Un vidéo de Stanford University sur la science 2.0.

YouTube - Science 2.0: The Design Science of Collaboration

Une collaboration concrète entre citoyens et chercheurs

International Journal of Sustainable Development
Issue: Volume 10, Number 1-2 / 2007
Pages: 46 - 60

Scientists dealing with stakeholders' demand for coral reef management indicators: methodological approach and issues

Martine Antona, Gilbert David, Emilie Mirault

Abstract:

The purpose of this paper is to analyse how to relate scientific supply to demand regarding sustainable management indicators. This discussion is based on coastal zone management in Reunion Island, for which socioeconomic indicators have been developed. This research allows us to establish conditions to connect social demand with the scientific supply of indicators: to develop an iterative process, which associates stakeholders, for identifying and selecting indicators; to strengthen the coherence between demand and supply of indicators: this should be achieved through better connections between the representations developed by stakeholders and scientists of the system to be managed; to consider the issue of environmental decision making and responsibility. Environmental research must focus on the design of the process of selection of relevant indicators. This research must also assess and monitor the use of indicators for the decision-making process. This involves the development of methodologies enabling this co-elaboration between users and scientists, while considering areas of public policy action and assessment.

Inderscience Publishers - Article

Citizen scientist: Helping scientists help themselves

Le chercheur citoyen! Une autre façon de penser la science citoyenne...

Citizen scientist: Helping scientists help themselves

Un article sur la science citoyenne

International Journal of Organisational Design and Engineering

Issue: Volume 1, Number 1-2 / 2010
Pages: 148 - 162

Developing a conceptual model of virtual organisations for citizen science

By Andrea Wiggins and Kevin Crowston (Syracuse University, USA)


Abstract:

This paper develops an organisation design-oriented conceptual model of scientific knowledge production through citizen science virtual organisations. Citizen science is a form of organisation design for collaborative scientific research involving scientists and volunteers, for which internet-based modes of participation enable massive virtual collaboration by thousands of members of the public. The conceptual model provides an example of a theory development process and discusses its application to an exploratory study. The paper contributes a multi-level process model for organising investigation into the impact of design on this form of scientific knowledge production.

Keywords:

conceptual models, virtual organisations, citizen science, cyberinfrastructure, massive virtual collaboration, theory development, scientific knowledge production, organisational design, collaborative research, scientific research, public participation, internet, web based collaboration


Inderscience Publishers - Article

Journal of Educational Controversy - Article: What If Democracy Really Matters?

Voici un excellent texte sur la démocratie, l’égalité et l’éducation, ainsi que sur les faiblesses de la théorie de la démocratie délibérative. Il cite abondamment le livre de Jacques Rancière Le maître ignorant, un livre extraordinaire. Ce texte et ce livre doivent inspirer notre réflexion sur la science citoyenne: Sa conclusion:  

What if democracy really matters? What if men and women sans papiers/without diploma have more faith in their equal intelligence and less in the experts? What if we/they inaugurate equality by speaking where we/they are supposed to have no voice? What if democracy enters the scene of schooling and disrupts the order of rank, degree, and inequality? What if?

Journal of Educational Controversy - Article: What If Democracy Really Matters?

dimanche 17 octobre 2010

Solutions locales pour un désordre global


Un film documentaire de Coline Serreau dénonçant les travers de la révolution verte et proposant des solutions pour une agriculture respectant les humains et la Terre.

En route pour Dakar... - Forum Mondial Sciences et Démocratie

Le Forum Mondial Sciences et Démocratie (FMSD) est le résultat d’une initiative lancée en 2007 en réponse au manque avéré de dialogue politique entre les institutions scientifiques et les acteurs sociaux sur les questions "Sciences et société au niveau international. Cela s’est concrétisé par un appel définissant les grandes orientations politiques de ce qui pourrait conduire à un processus se poursuivant sur le long terme et réunissant une grande diversité d’acteurs (mouvements sociaux, scientifiques et universitaires, étudiants et enseignants, institutions, ONGs...).

Les initiateurs du FMSD proposent deux voies pour développer :

- un forum pour aider et soutenir les scientifiques et les acteurs sociaux à dialoguer autour d’ "intérêts" communs, de questionnements et de pratiques. Le prochain FMSD se tiendra à Dakar les 4 et 5 février 2011.]
- un processus, qui pourrait mener à la constitution d’un réseau, pour faciliter et mettre en lumière des actions, des dynamiques, des initiatives collectives sur les thèmes "Sciences et démocratie" et "Sciences et société".

Comme la Science et les Technologies ont un impact sur nos vies sociales et politiques, les débats ne se cantonnent et ne se cantonneront pas seulement aux laboratoires et aux universitaires mais aussi à d’autres secteurs de la société : industrie, agriculture, économie, social, environnement...

Le FMSD se construit et est nourri par les propositions et les activités des acteurs qui s’y engagent.

Les organisations qui coordonnent le FMSD n’imposeront pas un programme "clé en main" pour le 2nd forum qui se tiendra, rappelons-le, les 4 et 5 février 2011 à Dakar. Chaque proposition ou activité sera donc la bienvenuehttp://fm-sciences.org/spip.php?article553

samedi 16 octobre 2010

Les données probantes en recherche biomédicale n'empêchent pas de faire de la mauvaise science

Résumé d'un article: Much of what medical researchers conclude in their studies is misleading, exaggerated, or flat-out wrong. So why are doctors—to a striking extent—still drawing upon misinformation in their everyday practice? Dr. John Ioannidis has spent his career challenging his peers by exposing their bad science.

Lies, Damned Lies, and Medical Science - Magazine - The Atlantic

Voir aussi ce texte: http://www.stat.columbia.edu/~gelman/research/published/power4r.pdf.

et bien sûr le blogue et le livre Bad science du Dr britannique Ben Goldacre.

vendredi 15 octobre 2010

Investissement majeur en génomique, notamment sur la santé humaine : 19 projets de recherche appuyés par Genome Québec

Tout en refusant d'être cynique et paranoïaque, on se demande vraiment à qui ou à quoi profitera cet "investissement majeur", notamment en lisant l'article de PLoS sur l'impact mitigé de la médecine génomique en santé publique présenté hier dans ce blogue.

Investissement majeur en génomique : 19 projets de recherche appuyés

À propos de cette médecine génomique à laquelle nos gouvernements, en partenariat avec l'industrie dans Genome Québec et Genome Canada, attribuent des millions sans débat public, il faut lire le texte vitriolique du Dr Pierre Biron sur "l'acharnement préventif".

jeudi 14 octobre 2010

NYTimes: F.D.A. Says It Approved Device in Error After Official Pressure

Une des premières ou même la première fois que la FDA admet qu'elle a fait une erreur sous pression politique.

F.D.A. Says It Approved Device in Error After Official Pressure

The agency vowed to rescind approval of the Menaflex knee patch,
granted in 2008 despite its reviewers' misgivings after inquiries by
four New Jersey congressmen and its own commissioner.


http://nyti.ms/9WgHBr

Quand la limite entre recherche en santé et marketing de médicaments devient floue

Les chercheurs deviennent des industriels et les industriels font de la recherche...

Where's the line between research and marketing? - CNN.com

La médecine génomique, au coeur d'une bio-économie du savoir

Les doutes sur l'impact de cette nouvelle médecine ne cessent de se multiplier, alors qu'il y a à peine 10 ans, les gouvernements québécois et canadien faisaient le choix stratégique de cette avenue et y ont investi des centaines de millions, au détriment des besoins du système de santé... et sans débat public éclairé et éclairant!!

Article dans PLoS Medicine (revue scientifique médicale en accès libre)

PLoS Medicine: Being More Realistic about the Public Health Impact of Genomic Medicine

lundi 11 octobre 2010

Protestations des chercheurs britanniques contre les coupures au budget de la recherche

Dommage qu'ils utilisent davantage l'argument de l'économie du savoir plutôt que celui du bien commun. Ou est-ce une stratégie rhétorique que leur paraît plus efficace? ce qui serait également dommage...
** Scientists hold protest over cuts **
Hundreds of scientists have protested outside the Treasury against
cuts to the science funding.
http://www.bbc.co.uk/news/uk-11508226

dimanche 10 octobre 2010

Conseil de la compétitivité à l'Union européenne

"Competitiveness Council"

The creation of the Competitiveness Council in June 2002, through the merging of three previous configurations (Internal Market, Industry and Research) was a response to the perceived need for a more coherent and better coordinated handling of these matters related to the European Union's competitiveness. Depending on the items on the agenda, this Council is composed of European Affairs Ministers, Industry Ministers, Research Ministers, etc. It meets about five or six times a year.

CONSILIUM - Competitiveness

Europe Aims to Boost Economy in New Innovation Plan - ScienceInsider

Une politique de l'innovation en Europe aussi : il faut que la recherche rapporte plus!

Europe Aims to Boost Economy in New Innovation Plan - ScienceInsider

Universities Are Trying Too Hard to Cash In on Discoveries, Says Academy Panel - ScienceInsider

Publication d'un rapport qui rejette l'idée que la science brevetable a changé les pratiques scientifiques, mais qui exhorte les universités à ne pas mettre trop de pression sur les chercheurs pour qu'ils "rapportent" par le biais de leurs brevets ... Un double-bind?

Universities Are Trying Too Hard to Cash In on Discoveries, Says Academy Panel - ScienceInsider

Interior Department Releases 'Scientific Integrity' Policy - ScienceInsider

Une politique de l'intégrité scientifique.

Interior Department Releases 'Scientific Integrity' Policy - ScienceInsider

Deux cas récents de fraude scientifique

Une triste histoire de sabotage entre deux étudiants gradués, attribuée au climat de compétitivité dans le monde de la recherche scientifique - lui-même lié à l'économie du savoir...

Research integrity: Sabotage! : Nature News

Un autre cas de fraude en Allemagne:
Disgraced Physicist Can Keep His Degree

samedi 9 octobre 2010

Fusion des fonds de recherche - Logique comptable ou commerciale? | Le Devoir

Texte lucide de deux chercheurs québécois qui font un lien entre la fusion des 3 organismes de subvention du Québec (et l'abolition de leurs conseils d'administration) et la Stratégie québécoise de recherche et innovation: cette fusion annonce-t-elle la fin du soutien de l'État aux sciences, en particulier sociales et humaines, qui ne visent pas la rentabilité et la prospérité économique du Québec? Une vigilance nécessaire.

Fusion des fonds de recherche - Logique comptable ou commerciale? | Le Devoir

Le droit de parole des scientifiques à l’emploi du gouvernement fédéral

Un enjeu crucial à inclure dans une politique scientifique publique plus acceptable que la présente au Canada.

Canada must free scientists to talk to journalists : Nature News

Les scientifiques à l’emploi du gouvernement fédéral muselés? | Sciences et démocratie Québec

Science and citizens: globalization ... - Google Livres

À lire.

Science and citizens: globalization ... - Google Livres

See-through science: why public engagement needs to move upstream - Google Livres

Un livre publié par Demos, dont la table des matière est très prometteuse. À lire.

See-through science: why public ... - Google Livres

Grande-Bretagne: Medical Research Council - Public engagement 

Le site du Medical research council de Grande-Bretagne comporte une page "Science and Society" qui invite les chercheurs à participer à des activités avec des citoyens non chercheurs.

Medical Research Council - Public engagement 

This is a news website article about a scientific finding | Martin Robbins | Science | guardian.co.uk

Un excellent texte posté dans un blogue qui a eu beaucoup de succès sur Internet - un pastiche du journalisme scientifico-médical, qui se moque de la rhétorique du genre et fait réfléchir sur les difficultés de la communication scientifique à rendre compte de la science telle qu'elle se fait...

This is a news website article about a scientific finding | Martin Robbins | Science | guardian.co.uk

Big Pharma behaving badly: A timeline of settlements - FiercePharma

Un bilan des amendes payées par l'industrie pharmaceutique pour des actions illégales ou des médicaments dangereux.

Big Pharma behaving badly: A timeline of settlements - FiercePharma

vendredi 8 octobre 2010

20-22 octobre: Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes de 2010

Un lieu de discussion des politiques publiques scientifiques canadiennes, où seront présents chercheurs, membres des gouverments et industries. C'est à Montréal. Nous y allons!

La CPSC 2010 créera une occasion unique où diverses parties intéressées aux politiques scientifiques à l’échelle nationale, pourront se réunir pour résauter et discuter des politiques scientifiques canadiennes actuelles et futures; ces dernières seront instaurées dans un avenir fondé sur une communauté d’élaboration des politiques scientifiques solide et dynamique qui veut bâtir un Canada innovateur pour tous les Canadiens. Forts de ce mandat et de l’immense succès de la CPSC de 2009 tenue l’automne dernier, à Toronto, qui a été proclamée « lueur d’espoir pour les politiques scientifiques canadiennes » par le magazine Nature, nous avons le plaisir de vous présenter la CPSC de 2010.

Au cours de cette conférence bilingue, d’une durée de deux jours et demi, plus de 60 experts- conférenciers, répartis en 15 groupes, aborderont les cinq thèmes suivants :

* Accroissement de la productivité canadienne grâce à la science et à la technologie
* Perspectives globales en science et technologie
* Création et rétention de talents scientifiques au Canada
* Principaux enjeux dans le domaine des politiques scientifiques canadiennes
* Coup d’œil aux biosciences au Canada


Science Policy News | Canadian Science Policy Centre

jeudi 7 octobre 2010

Les biotechs, le grand défi de la médecine spécialisée | Gilbert Leduc | Actualité économique

Quelques articles de cyberpresse sur les difficultés des biotechs, ces entreprises issues de l'économie du savoir.

Les biotechs, le grand défi de la médecine spécialisée | Gilbert Leduc | Actualité économique

Folklore Confirmed: The Moon's Phase Affects Rainfall - ScienceNOW

Quand la science "confirme" les savoirs traditionnels... Il faut se poser la question suivante: pour qui était-ce nécessaire de faire ce constat? Pour les scientifiques ou pour les détenteurs des savoirs traditionnels?? La méfiance envers les croyances et les rumeurs superstitieuses ne doit pas conduire à ignorer et mépriser les savoirs locaux, expérientiels, basés sur des décennies d'observation et de réflexion.


Folklore Confirmed: The Moon's Phase Affects Rainfall - ScienceNOW

mercredi 6 octobre 2010

Sondage de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain - Le privé devra collaborer davantage avec les universités | Le Devoir

Voici un article qui indique clairement la volonté d'union entre l'industrie et le monde universitaire, de la part de la première. La journaliste pose une question intéressante à la fin, qui évoque l'influence de l'économie du savoir sur le métier de chercheur et surtout de professeur d'université.

Le DEVOIR, Lisa-Marie Gervais 6 octobre 2010 Éducation

Les collaborations entre les universités et les entreprises se sont développées au fil des ans, mais elles pourraient l'être beaucoup plus. C'est ce que croit le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, en regard d'un sondage réalisé en partenariat avec Léger Marketing et dévoilé hier en présence de gens d'affaires et de représentants des milieux universitaires.

Intitulée Regard des entreprises sur le réseau universitaire québécois, l'enquête a révélé que 81 % des entreprises, soit une grande majorité, jugent que la collaboration entre les entreprises et les universités est pertinente pour leur développement et leur rayonnement. Environ la moitié d'entre elles (53 %) ont développé une telle collaboration au cours des trois dernières années. C'est trop peu, estime Michel Leblanc. «On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, mais il reste que près de 50 % n'ont pas de collaboration avec les universités. On croit que ce serait pourtant bénéfique et on veut les inciter à se renseigner», note-t-il.

Les pistes d'amélioration du réseau universitaire montréalais les plus citées par les entreprises québécoises sont l'accroissement du nombre de centres de recherche (73 %), la hausse des formations de qualité (51 %) ainsi que l'augmentation du financement des instituts universitaires (47 %), conclut le sondage. Mais quels en seraient alors les avantages pour les entreprises? Des stagiaires qui possèdent une formation spécifique, répond d'emblée M. Leblanc. «D'ailleurs, 39 % des collaborations universités-entreprises sont de ce type, dit-il. Mais on aimerait voir d'autres types de collaboration.»

L'idée, pour une entreprise, n'est donc pas de voir son nom sur un bâtiment, mais plutôt d'augmenter le nombre d'ententes de propriété intellectuelle avec un chercheur qui travaille dans un domaine très pointu ou encore d'aller chercher de l'expertise «just in time», c'est-à-dire au moment opportun.

N'est-on pas trop près d'une forme d'ingérence nocive? «On est loin du point de saturation. On atteint ce point lorsqu'on s'aperçoit que les chercheurs perdent une forme d'autonomie, mais personne ne les force à signer ces ententes», soutient M. Leblanc. Ou encore lorsque les professeurs sont davantage occupés par des recherches menées pour le privé, négligeant alors leurs tâches universitaires. «Mais ce sont des scénarios extrêmes. Au Québec, il y a énormément de marge pour intensifier ces collaborations.»


Sondage de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain - Le privé devra collaborer davantage avec les universités | Le Devoir

Entrevue avec Jean-Claude Bradley - Un chimiste qui fait de la science "ouverte" et "utile"

Une entrevue avec le chimiste Jean-Claude Bradley qui fait des recherches sur la malaria en utilisant un "Open Notebook", un carnet de laboratoire ouvert et public. Un pionnier en la matière à Drexel University, Philadelphia.

FEATURE: Interview With Jean-Claude Bradley - The Impact of Open Notebook Science

Lien vers le blogue de Jean-Claude Bradley et de ses collègues

ONSchallenge - home

Un exemple de science en ligne utilisant les outils du Web 2.0:

Open Notebook Science Challenge - en chimie

What?

The first round of this challenge calls upon people with access to materials and equipment to measure the solubility of compounds (aldehydes, amines and carboxylic acids are a priority) in organic solvents and report their findings using Open Notebook Science. (View the cumulative list of results or as a web query interface (courtesy of Rajarshi Guha) or in a book format. Note: some of these values may be approximate - see respective notebook pages to ascertain assumptions and methods.)

ONSchallenge - home

The Age of Big Access

Un texte qui illustre le point de vue des bibliothèques scientifiques sur l'accès libre aux publications scientifiques.


The Age of Big Access

mardi 5 octobre 2010

Federal scientist seeks $600,000 in lawsuit

Un triste exemple des conséquences de la fraternisation entre l'industrie pharmaceutique et l'État, cette fois au détriment d'un chercheur qui a cherché à résister à une pratique douteuse qu'on lui demandait d'endosser.

Federal scientist seeks $600,000 in lawsuit

lundi 4 octobre 2010

Politiques publiques canadiennes sur l'accès aux résultats de la recherche

Les Instituts de recherche en santé du Canada imposent l'accès libre aux articles scientifiques des chercheurs dont ils ont financé les travaux. Une mesure importante qui montre à quel point ces organismes peuvent influencer la pratique de la recherche scientifique.

Politique sur l'accès aux résultats de la recherche des IRSC - IRSC

Le CRSH a choisi de ne pas imposer un tel accès libre, mais appuie les revues qui font ce choix.

http://www.sshrc-crsh.gc.ca/about-au_sujet/policies-politiques/open_access-libre_acces/index-fra.aspx?

dimanche 3 octobre 2010

The Cost of Biotech Fever

L'histoire vraie d'une biologiste américaine, Martha Crouch, qui a arrêté ses recherches sur le caoutchouc quand elle a découvert ce que l'agrobusiness (Unilever) en faisait. Elle a été dénigrée par ses collègues et a fini par démissionner.

The Cost of Biotech Fever, revue Mother Jones

Voir aussi cette entrevue avec Martha Crouch

samedi 2 octobre 2010

Essais cliniques sur la syphilis - crime contre l'humanité

Des essais cliniques honteux, pour lesquels les États-Unis viennent de présenter des excuses. Voici trois articles à ce sujet:

http://www.nytimes.com/2010/10/02/health/research/02infect.html?_r=1

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/10/01/les-etats-unis-presentent-leurs-excuses-pour-des-experiences-medicales-menees-au-guatemala_1419193_3222.html

** Guatemala calls US tests 'crime' **
Guatemalan President Alvaro Colom says a 1940s US study that infected
700 Guatemalans with venereal disease was a "crime against humanity".
< http://www.bbc.co.uk/news/world-us-canada-11457552